Demain, je commence ce récit. Demain, je rejoins cet atelier d'écriture.
Je suis comme une veille de rentrée des classes : impatiente et anxieuse. Confiance et appréhension.
Ce sera difficile mais il le faut. Je pense que je commencerai par ce billet :
trabouleuse.canalblog.com/archives/2009/10/05/
Et puis... à Dieu va la plume.
comme dit la chanson d'Angelo Branduardi :

Va où le vent te mène
Va où le vent te mène,
Va où le vent te mène, va